-  Sunday 08 December 2019

Première conférence des nations de l'Himalaya sur le climat

 -  AFP

KATMANDOU, 31 août 2009 - Le Premier ministre népalais a ouvert lundi à Katmandou la première conférence des nations de l'Himalaya sur le climat, en mettant l'accent sur les risques que représentent la fonte des glaciers et les inondations.

Alors qu'1,3 milliard de personnes dépendent de l'eau qui s'écoule des glaciers de l'Himalaya, Madhav Kumar Nepal a souligné l'importance de la coopération des pays de la région pour faire face aux changements climatiques.

"Les menaces et les risques du changement climatique se sont manifestés dans la fonte des glaciers himalayens, l'élévation du niveau de la mer et les violentes tempêtes", a-t-il déclaré.

"Des événements climatiques extrêmes et de plus en plus fréquents ont affecté la production agricole de la région", a-t-il ajouté.

Des responsables environnementaux de toute la région participent à cette conférence qui se tient jusqu'à mardi et qui vise à mettre en évidence les problèmes climatiques régionaux, avant la Conférence de Copenhague en décembre, qui vise à conclure un accord global sur le climat post-2012.

Cependant, l'absence de l'Inde à la conférence risque de réduire l'impact et la force de toute déclaration commune.

L'Himalaya, considérée par les experts comme le "3e pôle", représente avec les pôles nord et sud le principal contributeur possible à la hausse du niveau de la mer en raison de la fonte des glaciers.

"L'Himalaya est face à une importante série de défis, mais il existe aussi des opportunités pour s'adapter ou en atténuer" les conséquences, a estimé Claudia Sadoff, spécialiste de l'eau et du climat à la Banque mondiale.

Les glaciers himalayens s'étendent sur 2.400 km à travers le Pakistan l'Inde, la Chine, le Népal et le Bhoutan et alimentent sept des plus grands fleuves d'Asie, dont le Gange, le Brahmapoutre, l'Indus, le Mekong et le Yangtze.

"L'Himalaya est la source des sept plus grands fleuves d'Asie et fournit de l'eau à 40% de sa population", a expliqué Mohan Munasinghe, vice-président du Groupe d'experts sur le climat (Giec).

Les gouvernements d'Asie du sud doivent donc coopérer pour s'attaquer aux probèmes d'inondations et de gestion de l'eau, a-t-il souligné.

Source: © AFP - www.afp.fr
Copyright © agence France Presse 2009. Tous droits réservés.

© FRANCE NEPAL info

Other articles by reporter AFP




Leave a Reply

Name (*)
e-Mail
Comment (*)
Sec Image
This helps us prevent automated registrations.
francenepal.info Web Google

HOME |  |   | NEPAL | SAAR | WORLD | HIMALAYA | TECHNOLOGY | BUSINESS | ART |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com