-  Sunday 08 December 2019

Le Népal extrade un Américain pro-tibétain qui a tenté de gravir l'Everest

 -  AFP

KATMANDOU, 28 avril 2008 — Le Népal a extradé lundi un alpiniste américain qui avait tenté la semaine dernière de gravir l'Everest avec une banderole en faveur de la cause tibétaine dans son paquetage, a-t-on appris auprès du ministère du Tourisme.

«Nous avons renvoyé William Brant Holland dans son pays. Il a été raccompagné à l'aéroport lundi après-midi par la police touristique et extradé», a déclaré à l'AFP Prem Raï, porte-parole du ministère.
L'Américain s'est vu aussi interdire toute pratique de l'alpinisme au Népal pendant deux ans.

Parti d'un camp de base de l'Everest la semaine dernière, M. Holland avait dû rebrousser chemin après que les autorités eurent découvert ladite banderole dans son sac. Le ministère du Tourisme avait accusé «l'alpiniste d'avoir violé les règles du permis d'ascension qui interdit de mener des actions favorables à la cause tibétaine».

La Chine devrait faire passer d'ici à la mi-mai la flamme olympique sur le plus haut sommet du monde, que se partagent le Népal et le Tibet, et les Népalais ont déployé un petit effectif militaire et policier autorisé, si besoin est, à tirer pour disperser d'éventuels manifestants partisans des Tibétains.
Le Népal a délivré des permis d'ascension de l'Everest (8848 mètres), mais à la condition que les alpinistes ne dépassent pas le camp de base II (6500 m) tant que les relayeurs chinois n'auront pas atteint puis quitté le «Toit du monde» le mois prochain.

Le Népal, royaume himalayen coincé entre l'Inde et la Chine, est dans une position délicate vis-à-vis du Tibet.

Katmandou reconnaît la souveraineté de Pékin sur cette région, mais abrite aussi sur son sol 20 000 exilés tibétains et environ 2500 continuent d'arriver chaque année après avoir traversé les cols de l'Himalaya.

Sous pression de la Chine, le Népal a récemment durci sa position à l'égard des Tibétains réfugiés sur son territoire. Confronté à des manifestations quotidiennes devant l'ambassade de Chine et l'ONU à Katmandou, le ministère de l'Intérieur a prévenu début avril qu'«aucune activité antichinoise d'aucune sorte ne serait tolérée».


Copyright © 2008 Agence France-Presse.  Tous droits réservés.
  www.afp.fr

© FRANCE NEPAL info

Other articles by reporter AFP




Leave a Reply

Name (*)
e-Mail
Comment (*)
Sec Image
This helps us prevent automated registrations.
francenepal.info Web Google

HOME |  |   | NEPAL | SAAR | WORLD | HIMALAYA | TECHNOLOGY | BUSINESS | ART |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com