-  Friday 06 December 2019

Elections au Népal: un blessé par une petite bombe près d'un bureau de l'ONU

 -  AFP

KATMANDOU, 7 avril 2008 - Au moins une personne a été blessée lundi par un attentat à la bombe près des bureaux des Nations unies dans la capitale népalaise Katmandou, à trois jours d'élections cruciales pour lesquelles l'ONU a appelé à un arrêt des violences.

"Une petite bombe a explosé à New Baneshwor (un marché de Katmandou), blessant une personne. L'engin a sauté près du bureau de la Mission des Nations unies au Népal", a déclaré Sushil Barsingh Tapa, un officier de la police.

Plusieurs bombes artisanales ont secoué diverses régions du Népal ces deux dernières semaines. Ces attentats n'ont pas été revendiqués, mais la presse locale les attribue à des groupes, maoïstes ou royalistes, qui chercheraient à perturber le processus électoral.

Le Népal doit élire jeudi une assemblée constituante pour un scrutin historique qui devrait déboucher sur l'abolition de la monarchie et la proclamation d'une République, consécration de l'accord de paix du 21 novembre 2006 avec les maoïstes qui a mis fin à dix ans de guerre civile (13.000 morts).

En principe dès sa première réunion, cette assemblée est censée voter la transformation de la seule monarchie hindouiste du monde en République fédérale, selon un accord scellé en décembre entre sept partis politiques et les maoïstes, tous réunis dans un gouvernement depuis avril 2007.

Un tel scénario était impensable il y a tout juste deux ans lorsque la classe politique népalaise s'était alliée aux maoïstes dans les manifestations démocratiques du printemps 2006, forçant le roi autocratique Gyanendra à renoncer à ses pouvoirs absolus.

Mais l'accord de paix de 2006 reste fragile, relèvent des analystes, qui redoutent un regain de violences.

La Mission des Nations unies au Népal (Minun), qui surveille depuis un an et demi ce processus de paix, a d'ailleurs appelé lundi tous les partis politiques, surtout les maoïstes, à "mettre un terme aux intimidations d'électeurs" et plaidé pour que les élections se déroulent "sans violences", selon son porte-parole cal Kieran Dwyer.

Car le chef des anciens rebelles d'extrême gauche, Prachanda dit "le redoutable" aurait fait pression sur des électeurs "illettrés" pour qu'ils glissent le bon bulletin maoïste dans l'urne jeudi, sous peine de représailles, ont affirmé des journalistes népalais.

Ces "électeurs doivent avoir confiance dans le secret du vote afin de choisir selon leur conscience", a assuré M. Dwyer.

Un millier d'observateurs internationaux seront déployés dans les bureaux de vote jeudi, épaulés par des dizaines de milliers de policiers en renfort. Le gouvernement a également interdit la vente d'alcool pendant une semaine et tous les transports mercredi et jeudi.

Source: © AFP - www.afp.fr
© FRANCE NEPAL info

Other articles by reporter AFP




Leave a Reply

Name (*)
e-Mail
Comment (*)
Sec Image
This helps us prevent automated registrations.
francenepal.info Web Google

HOME |  |   | NEPAL | SAAR | WORLD | HIMALAYA | TECHNOLOGY | BUSINESS | ART |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com